Forum Là-Bas -
       
Goldman dans la presse : Aucun flux disponible
  Forum Là-Bas Index du Forum  
Ça s'est passé un 20 Aot :
Bonjour Guest
La date/heure actuelle est Lun 20 Aoû 2018, 15:11
Toutes les heures sont au format UTC + 2 (DST en action)
Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite
Voir les messages sans réponses



Modérateurs: Là-bas'Modos
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Page 2 sur 2 [17 messages]   Aller à la page: Précédente 1, 2
     Comme Toi    
Paskinelle

Modette


Inscrit le: 11 Mar 2005
Messages: 24625
Localisation: Montpellier
Sexe:
Age: 40 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
Message  Posté le: Lun 11 Avr 2005, 09:53   Revenir en haut de page Aller en bas 
Voilà pour mettre tout le monde d'accord :
Interview trouvée sur www.parler-de-sa-vie.net

l’idée de la chanson m’est venue en regardant un album de famille de ma mère, qui est née en Allemagne, où il y avait les photos de famille les plus banales possibles. Vous savez avec des petites filles, des gens après un repas avec des sourires niais, comme toutes les photos de famille du monde. Ma mère avait marqué à côté de mes cousins etc. entre parenthèses "déporté" en-dessous sur chaque photo. C’est là que je me suis rendu compte qu’il y avait cette petite fille qui était là, qui regardait ailleurs, qui visiblement pensait plutôt aller jouer avec sa poupée alors qu’on lui disait : "souris". Elle sourit avec une grimace comme sur toutes les photos de famille que l’on peut voir. A ce moment-là, j’ai pris conscience que, d’une part, on imaginait toujours ces gens-là avec des têtes de déportés, c’est-à-dire après. Ce sont ces photos que l’on voyait comme s’il s’agissait de gens différents de nous. Et là, sur ces photos, je voyais à quel point c’était des gens d’une banalité incroyable qui nous ressemblaient et qui étaient prêts à vivre des petites vies importantes ou sans importance comme nous tous et qui ont eu une rencontre avec l’Histoire qui a fait que. Voilà, je ne sais pas si cette petite fille s’appelle Sarah, mais en tout cas son visage existe pour moi. (...)

Si le bonheur extérieur n'est que hasard, le bonheur intérieur tu dois le construire toi-même
Johann Kaspar Lavater
Manolita


Inscrit le: 04 Oct 2002
Messages: 1169
Localisation: 92
Sexe:
Age: 60 ans
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Message  Posté le: Lun 11 Avr 2005, 12:53   Revenir en haut de page Aller en bas 
oui, il me semble bien avoir lu cette histoire là...
En tout cas quand j'écoute cette chanson, j'ai toujours la même émotion... surtout quand jjg chante "...mais d'autres gens en avaient décidé autrement", puis les violons...
Ma grande s'appelle Sarah, en honneur à cette chanson et c'est cette chanson qui m'a fait tilter sur jjg.

il y a du thym, de la bruyère, des odeurs de menthe et des bois de pin...
 
Montrer les messages depuis   Trier par   
 
Page 2 sur 2 [17 messages]   Aller à la page: Précédente 1, 2
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant



Afficher la légende
Sauter vers:  

  Copyright  
   

[ Temps : 0.5885s ][ Requêtes : 19 (0.0144s) ][ Débogage actif ]