Forum Là-Bas -
       
Goldman dans la presse : Aucun flux disponible
  Forum Là-Bas Index du Forum  
Ça s'est passé un 25 Septembre : 1991 : Concert à Paris - Zénith - Tournée FGJ / 1998 : Concert à Caen - Zénith - Tournée En Passant
Bonjour Guest
La date/heure actuelle est Lun 25 Sep 2017, 20:48
Toutes les heures sont au format UTC + 2 (DST en action)
Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite
Voir les messages sans réponses



Modérateurs: Là-bas'Modos
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Page 5 sur 7 [94 messages]   Aller à la page: Précédente 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 Suivante
     Mes poèmes le temps que Marjo n'est pas là    
el poeta



Inscrit le: 26 Mar 2005
Messages: 7318
Localisation: Tarnos
Sexe:
Age: 28 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger
Message  Posté le: Sam 27 Jan 2007, 19:35   Revenir en haut de page Aller en bas 
Souvenirs



Des ailes au pied et une lueur d'espoir,
Une image des cieux en guise de renouveau
Tu l'imagines tu l'inventes pour me revoir
Dans ce monde que tu as créé, si beau.
Un champ blanc envahi de neige
Du sapin du lilas et un cortège.
Si insignifiant qu'il soit ce visage
Encore si enfantin qui redonne ce sourire
Et pourtant si loin et devenu sage.
Quand je te vois au loin partir
Je regrette ce monde qui t'a inventé,
La magie des beaux jours ensoleillés.
Du matin verdoyant de ta présence
Jusqu'à cette nuit de ton absence.
La rêverie était ton astre magique
Du magnifique à un pésent tragique,
Mais tout reste rose, tu surveilles là-haut
Tu nous permets tout de même une larme.
Le forgeron des grands cœurs chauds
A affuté la force de notre plus faible arme.
Tu es ici mais aussi tu es ailleurs,
Dans nos mémoires encore tu scintilles.
Ô, maintenant toi roi blanc contre la peur
Tu nous attends derrière nos portes qui brillent.


excusez moi si je ne poste pas beaucoup j'ai besoin de prendre nu peu l'air
merci

Sa façon de marcher dans mon rêve son parfum qui s'évanouit Quand elle disparaît de ma vie.... tout était dit

Et je sais qu'en chemin Le danger dans un paradis C'est de rencontrer un ange Et qu'il vous sourie
cris



Inscrit le: 10 Fév 2005
Messages: 19579
Localisation: 78
Sexe:
Age: 47 ans
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
Message  Posté le: Lun 29 Jan 2007, 11:21   Revenir en haut de page Aller en bas 
toujours aussi beau

Tu es de ma famille, bien plus que celle du sang....

Même si on veut faire autrement, on aime comme on a été aimé....
LeeLoOo

Modette


Inscrit le: 30 Mar 2005
Messages: 5214
Localisation: LeeLooToWn
Sexe:
Age: 33 ans
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
Message  Posté le: Lun 29 Jan 2007, 16:05   Revenir en haut de page Aller en bas 
            el poeta a écrit    

Et pourtant si loin et devenu sage.


et ou est?

Sinon, toujours bien.

Une jolie fleur dans une peau de vache, une jolie vache déguisée en fleur

el poeta



Inscrit le: 26 Mar 2005
Messages: 7318
Localisation: Tarnos
Sexe:
Age: 28 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger
Message  Posté le: Mar 30 Jan 2007, 11:46   Revenir en haut de page Aller en bas 
c'est et.
uand on va là bas on ne peut devenir que sage
merci

Sa façon de marcher dans mon rêve son parfum qui s'évanouit Quand elle disparaît de ma vie.... tout était dit

Et je sais qu'en chemin Le danger dans un paradis C'est de rencontrer un ange Et qu'il vous sourie
el poeta



Inscrit le: 26 Mar 2005
Messages: 7318
Localisation: Tarnos
Sexe:
Age: 28 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger
Message  Posté le: Mer 13 Juin 2007, 15:27   Revenir en haut de page Aller en bas 
Vie

Emportées par la force de l'océan,
Ô grandes âmes tourmentées
C'est vers l'infini et le néant,
Que maintenant vous voyagez.

Emoprtés par la foudre
Ô grands hommes vivants,
Loin des éclats de poudre
Vous revoyez votre temps.

Emportées par le vent
Ô vous les fleurs d'amants,
Vous disparessez violemment
Vous nous blessez profondément.

Emportés par le temps
Ô petit inoscence d'enfant,
Un jour tu deviendra grand
Et un jour perdra ton sang.

Emportées par la vie
Ô vous âmes vivantes
Aujourd'hui je vous envie
D'être toujours mourrantes.

Emportées par la mort
Ô les mythes chimériques,
Je n'ai plus de remords
D'être si pathétique.

Sa façon de marcher dans mon rêve son parfum qui s'évanouit Quand elle disparaît de ma vie.... tout était dit

Et je sais qu'en chemin Le danger dans un paradis C'est de rencontrer un ange Et qu'il vous sourie
cris



Inscrit le: 10 Fév 2005
Messages: 19579
Localisation: 78
Sexe:
Age: 47 ans
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
Message  Posté le: Jeu 14 Juin 2007, 11:19   Revenir en haut de page Aller en bas 

Tu es de ma famille, bien plus que celle du sang....

Même si on veut faire autrement, on aime comme on a été aimé....
el poeta



Inscrit le: 26 Mar 2005
Messages: 7318
Localisation: Tarnos
Sexe:
Age: 28 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger
Message  Posté le: Mar 19 Juin 2007, 22:01   Revenir en haut de page Aller en bas 
Histoire



Deux corps enlacés pleurant
Une âme trop charitable,
C'est la soumission dévorant
Ta pensée parfois trop aimable.

Cette femme pourtant si belle
Mais hélas écrasé par un homme
Qui la prenait pour une femelle
Abusant des bouteilles de rhum.

Tu étais pourtant magnifique
Le jour où tu t'es mariée,
Ta vie est maintenant massacrée
Par une personne diabolique.

Après une dizaines d'enfants
Après l'enfer suivi du néant,
Tu as souffert chaque jours
D'avoir un futur aussi lourd.

Aujourd'hui vieille dame s'envole
Encore plus haut que le paradis,
Elle a mérité la vie eternelle
Après une si malheureuse vie.

Je pense souvent à toi, et à lui.
Tu es le rêve de toutes mes nuits,
Tu resteras parmi les martyrs inconnus
Pour toi grande femme disparue.


Edit LeeLoOo: Juste corigé quelques fautes d'orthographe et comme j'aime bien ce que tu écris, je me permets...

Sa façon de marcher dans mon rêve son parfum qui s'évanouit Quand elle disparaît de ma vie.... tout était dit

Et je sais qu'en chemin Le danger dans un paradis C'est de rencontrer un ange Et qu'il vous sourie
el poeta



Inscrit le: 26 Mar 2005
Messages: 7318
Localisation: Tarnos
Sexe:
Age: 28 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger
Message  Posté le: Mer 20 Juin 2007, 22:16   Revenir en haut de page Aller en bas 
Femme


Ô quelle beauté que cette femme
Nue et seule, pourtant si nature.
Tendrement me rechauffe l'âme
Mon cœur bat, pourvu que ça dure.

Je serai prêt à tout pour ses yeux
Je serai prêt à vendre moni âme,
C'est une déesse venue des cieux
La femme parfaite dans un drame.

Pour elle je m'agenouillerai
Je battrai tous les démons,
J'irai même me prostituer
Et lui écrire des chansons.

Je pourrai quitter mes terres
Ou bien l'emmener au paradis,
Après tout je ne sais que faire
Devant cette femme bénie.

J'irai cueillir les étoiles
Du bout de mes doigts,
Je la couvrirai de pétales
Pour qu'elle soit à moi.

J'irai prendre son coeur
En lui donnant le mien,
Je suis une petite fleur
Qu'elle prendra dans ses mains.

Edit: Idem

Sa façon de marcher dans mon rêve son parfum qui s'évanouit Quand elle disparaît de ma vie.... tout était dit

Et je sais qu'en chemin Le danger dans un paradis C'est de rencontrer un ange Et qu'il vous sourie
el poeta



Inscrit le: 26 Mar 2005
Messages: 7318
Localisation: Tarnos
Sexe:
Age: 28 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger
Message  Posté le: Dim 08 Juil 2007, 19:12   Revenir en haut de page Aller en bas 
Patience



Feuille de papier envole toi
Plus haut que les nuages,
Reflète tout ce qui m'émoie
Mémorise toutes mes images.

Tel un oiseau dans le ciel
Qui vole vers les temps chauds,
Le grand le beau et l'éternel
Amour rallume mon flambeau!

Quand un jour le vent s'arrête
Tu continues toujours à consummer,
Les feuilles du temps qui s'apprêtent
À prendre le chemin dont tu rêvais.

Pour te voir tous les jours
Je veux devenir aveugle,
Dans l'obscurité je cours
Et je suivrais tes règles.

Jamais je ne voudrai quitter
Ce si beau rêve sentimental,
Même si je dois abandonner
L'idée qu'un jour tout sera fatal.

Ô grand esprit qui guide nos vie
Aide moi, je t'en supplie.
Ô courte espérance d'un jour t'aimer
Je veux te rencontrer.

Sa façon de marcher dans mon rêve son parfum qui s'évanouit Quand elle disparaît de ma vie.... tout était dit

Et je sais qu'en chemin Le danger dans un paradis C'est de rencontrer un ange Et qu'il vous sourie
el poeta



Inscrit le: 26 Mar 2005
Messages: 7318
Localisation: Tarnos
Sexe:
Age: 28 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger
Message  Posté le: Mer 25 Juil 2007, 10:03   Revenir en haut de page Aller en bas 
La fleur du bonheur

Une pétale pour l'amour
Et une pour le bonheur,
Une pour tous les jours
Une pour compter les heures.

Une pour toute la vie
Et une pour l'avenir,
Une pour les tant pis
Et la dernière pour le pire.

Une pour le noir
Une pour le blanc,
Une pour l'espoir
Et celle du temps.

Une pour la santé
Une pour le courage,
Une pour leternité
Et la dernière pour l'âge.

Nous sommes tous pétales dans ce monde,
Et chaque jour nous en donnons une.
Partageons le bonheur qui nous fonde
Les pétales de vies qui mènent à la lune.

Nous serons tous cette fleur fanée
Qui un jour mourra lentement,
La nature vous a un jour donné
Les pétales qui nous rassemblent.

Que tu sois grande ou petite
Une fleur rouge ou noire,
La fleur de vie que l'on mérite
Est fait des pétales de nos espoirs.

Sa façon de marcher dans mon rêve son parfum qui s'évanouit Quand elle disparaît de ma vie.... tout était dit

Et je sais qu'en chemin Le danger dans un paradis C'est de rencontrer un ange Et qu'il vous sourie
Paskinelle

Modette


Inscrit le: 11 Mar 2005
Messages: 24625
Localisation: Montpellier
Sexe:
Age: 39 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
Message  Posté le: Mer 25 Juil 2007, 10:13   Revenir en haut de page Aller en bas 
Ce poème me dit quelque chose el poeta il est de toi ?
Non pas que je remets des capacités en cause, mais "il me parle"

En tout cas il est joli

mais on dit un pétale, pas une

Si le bonheur extérieur n'est que hasard, le bonheur intérieur tu dois le construire toi-même
Johann Kaspar Lavater
el poeta



Inscrit le: 26 Mar 2005
Messages: 7318
Localisation: Tarnos
Sexe:
Age: 28 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger
Message  Posté le: Mer 25 Juil 2007, 10:16   Revenir en haut de page Aller en bas 
oups ça a toujours été mon erreur

sinon si ça te is quelque hose... euh je saisp as, j'ai été inspiré lorsque j'ai vu une photo d'une rose qui avait une pétae qu tombait ^^

enfin je dois pas être le seul a avoir fait quelque chose de ce style ^^

Sa façon de marcher dans mon rêve son parfum qui s'évanouit Quand elle disparaît de ma vie.... tout était dit

Et je sais qu'en chemin Le danger dans un paradis C'est de rencontrer un ange Et qu'il vous sourie
Paskinelle

Modette


Inscrit le: 11 Mar 2005
Messages: 24625
Localisation: Montpellier
Sexe:
Age: 39 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
Message  Posté le: Mer 25 Juil 2007, 10:19   Revenir en haut de page Aller en bas 
En tout cas c'est joli et frais

Si le bonheur extérieur n'est que hasard, le bonheur intérieur tu dois le construire toi-même
Johann Kaspar Lavater
el poeta



Inscrit le: 26 Mar 2005
Messages: 7318
Localisation: Tarnos
Sexe:
Age: 28 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger
Message  Posté le: Mer 25 Juil 2007, 10:34   Revenir en haut de page Aller en bas 
merci
de plus si c'est frais c'est que je viens d'arroser les plantes de ma mère ^^

Sa façon de marcher dans mon rêve son parfum qui s'évanouit Quand elle disparaît de ma vie.... tout était dit

Et je sais qu'en chemin Le danger dans un paradis C'est de rencontrer un ange Et qu'il vous sourie
Add

Modette


Inscrit le: 30 Mar 2003
Messages: 8212
Localisation: Reims
Sexe:
Age: 31 ans
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Message  Posté le: Ven 17 Aoû 2007, 22:31   Revenir en haut de page Aller en bas 
je sens l'inspirztion JJG esque...

Je cherche une signature...
 
Montrer les messages depuis   Trier par   
 
Page 5 sur 7 [94 messages]   Aller à la page: Précédente 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 Suivante
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant



Afficher la légende
Sauter vers:  

  Copyright  
   

[ Temps : 0.5132s ][ Requêtes : 21 (0.0168s) ][ Débogage actif ]