Forum Là-Bas -
       
Goldman dans la presse : Aucun flux disponible
  Forum Là-Bas Index du Forum  
Ça s'est passé un 21 Novembre : 1986 : Concert à Cherbourg - Tournée Deuxième Visite / 1988 : Concert à Rennes - Tournée EGCEGF / 1998 : Concert à  Lille - Zénith - Tournée En Passant
Bonjour Guest
La date/heure actuelle est Mar 21 Nov 2017, 14:00
Toutes les heures sont au format UTC + 2 (DST en action)
Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite
Voir les messages sans réponses



Modérateurs: Là-bas'Modos
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Page 6 sur 7 [94 messages]   Aller à la page: Précédente 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 Suivante
     Mes poèmes le temps que Marjo n'est pas là    
el poeta



Inscrit le: 26 Mar 2005
Messages: 7318
Localisation: Tarnos
Sexe:
Age: 29 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger
Message  Posté le: Jeu 25 Oct 2007, 12:36   Revenir en haut de page Aller en bas 
euh je viens de remarquer que ça ressemblait à jeannine medicament blues....
erf

Sa façon de marcher dans mon rêve son parfum qui s'évanouit Quand elle disparaît de ma vie.... tout était dit

Et je sais qu'en chemin Le danger dans un paradis C'est de rencontrer un ange Et qu'il vous sourie
el poeta



Inscrit le: 26 Mar 2005
Messages: 7318
Localisation: Tarnos
Sexe:
Age: 29 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger
Message  Posté le: Mer 31 Oct 2007, 20:03   Revenir en haut de page Aller en bas 
La pétale de rose s'envole
Aujourd'hui je sens la bise,
La pétale qui doucement se pose
M'envoie une douce marquise!

La fleur pourtant dénudé de si peu
En reste tout aussi belle,
De la branche clouée à l'echelle
La perfection vient des dieux.

Ô pétale qui se posa sur mon bras
Je ne saurai comment te remercier,
De ton parfum qui me rappella
Que le bonheur vient de m'arriver

Sa façon de marcher dans mon rêve son parfum qui s'évanouit Quand elle disparaît de ma vie.... tout était dit

Et je sais qu'en chemin Le danger dans un paradis C'est de rencontrer un ange Et qu'il vous sourie
Jane



Inscrit le: 28 Avr 2005
Messages: 10841
Localisation: 78
Sexe:
Age: 48 ans
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
Message  Posté le: Ven 02 Nov 2007, 15:44   Revenir en haut de page Aller en bas 

Je sais les hivers, je sais le froid mais la vie sans toi je sais pas
el poeta



Inscrit le: 26 Mar 2005
Messages: 7318
Localisation: Tarnos
Sexe:
Age: 29 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger
Message  Posté le: Ven 02 Nov 2007, 15:50   Revenir en haut de page Aller en bas 
merci beaucoup

Sa façon de marcher dans mon rêve son parfum qui s'évanouit Quand elle disparaît de ma vie.... tout était dit

Et je sais qu'en chemin Le danger dans un paradis C'est de rencontrer un ange Et qu'il vous sourie
cris



Inscrit le: 10 Fév 2005
Messages: 19579
Localisation: 78
Sexe:
Age: 47 ans
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
Message  Posté le: Lun 05 Nov 2007, 10:12   Revenir en haut de page Aller en bas 

Tu es de ma famille, bien plus que celle du sang....

Même si on veut faire autrement, on aime comme on a été aimé....
el poeta



Inscrit le: 26 Mar 2005
Messages: 7318
Localisation: Tarnos
Sexe:
Age: 29 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger
Message  Posté le: Lun 05 Nov 2007, 21:10   Revenir en haut de page Aller en bas 
Le festin


Je me souviens de ces festins de ma mère
Où chaque saveur était diabolique,
De ce goût toujours sucré ou bien amer
Chaque bouchée devenait fantastique.

Je me souviens de la douceur de ces plats
Tels les caresses qu'elle me faisaient,
Quand les éntrés n'étaient que des ébats
Qui eveillaient les sens de mon palais.

Dans le dernier souffle de mes bougies
Le gâteaux étaient encore si parfait,
Que l'on ne voyait que mes yeux éblouis
De lumières vive qui me pénétraient.

Je me souviens des menus si chargés
Et pourtant je me sentais léger,
Quand se reveillait mon odorat aiguisé
Des bon petits plats qu'elle me faisait.

Je me souviens comme si c'était hier
Et pourtant aujourd'hui tout a changé,
Il n'y a rien qui me paraît plus cher
Que ses plats acommpagnés de baisers.

Sa façon de marcher dans mon rêve son parfum qui s'évanouit Quand elle disparaît de ma vie.... tout était dit

Et je sais qu'en chemin Le danger dans un paradis C'est de rencontrer un ange Et qu'il vous sourie
el poeta



Inscrit le: 26 Mar 2005
Messages: 7318
Localisation: Tarnos
Sexe:
Age: 29 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger
Message  Posté le: Mer 07 Nov 2007, 22:03   Revenir en haut de page Aller en bas 
Départ


Je vais pleurer au bord de la mer
Pour que mes larmes traversent l'océan,
Pour que d'un effet de lumière
Les gouttes devienne tun cœur flottant.

Je vais caresser l'écume vagues
Comme je le faisais sur ton visage,
Même si la mer en partant me nargue
Je penserai à notre couple si sage.

Je vais graver ton nom sur un roc
Pour qu'il ne s'efface jamais,
Je voudrai ton sourire appaisé
Et de tes bras qui me bloquent.

Je vais ériger un grand bateau
Pour conserver tes souvenirs,
Lire tes mots pourtant si doux
Qui me chagrinent sur mon avenir.

Je t'ecris tant de mots aujourd'hui
Et demain je n'en penserai pas moins,
C'est dur de ne plus avoir ta vie
Entre mes mains du jour au lendemain.

Je paierai cher pour un instant
Ou même une seule seconde,
Et pourtant si je t'aime autant
C'est que le bonheur m'innonde...

Sa façon de marcher dans mon rêve son parfum qui s'évanouit Quand elle disparaît de ma vie.... tout était dit

Et je sais qu'en chemin Le danger dans un paradis C'est de rencontrer un ange Et qu'il vous sourie
el poeta



Inscrit le: 26 Mar 2005
Messages: 7318
Localisation: Tarnos
Sexe:
Age: 29 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger
Message  Posté le: Mer 14 Nov 2007, 22:46   Revenir en haut de page Aller en bas 
voici un opème en 4 parties!
la premiè-re explique la situation...; j'espère qu'elle vous plaira!

Guerre


Partie I :
Au loin le front...




Je me suis engagé dans l'armée mon frère,
C'est parce que je voulais te sauver.
Ici tu es meilleur, tu as bien mieux à faire
Que ton petit frère si désespéré.

Je pars au combat pour la famille
Pour tous nos proches et la patrie,
Sur mon veston une étoil brillé
Avec mon nom qui est écrit.

Le front est bien loin de ma tête
Et pourtant je dois y aller,
Aujoud'hui n'est pas jour de fête
Mais le massacre organisé.

Je suis maintenant loin de nos terres
La frontière approche à grand pas,
J'essaierai de ne pas tomber par terre
Et de succomber face au glas.

Je t'ecris cette lettre pour toi et maman
Pour vous dire que je pense à vous,
Je suis une étoile de plus au firmament
Dans un peloton qui est déjà perdu...


A suivre...

Sa façon de marcher dans mon rêve son parfum qui s'évanouit Quand elle disparaît de ma vie.... tout était dit

Et je sais qu'en chemin Le danger dans un paradis C'est de rencontrer un ange Et qu'il vous sourie
el poeta



Inscrit le: 26 Mar 2005
Messages: 7318
Localisation: Tarnos
Sexe:
Age: 29 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger
Message  Posté le: Mar 20 Nov 2007, 15:14   Revenir en haut de page Aller en bas 
Guerre


Partie II :
L'enfer


Depuis quelques mois je me combats
J'ai déjà tué des centaines d'innocents,
Chaque jour des soldats tombent près de moi
J'ai même vu la mort d'un petit enfant.

Chaque soir je rêve de l'enfer
Il me paraît si paradisiaque,
Je veux que l'on m'enterre
Ou qu'une balle traverse mon casque.

Le bruit des obus me rend de plus en plus sourd
Je n'entends plus la marche au pas de la relève,
Du matin au soir on fuit la mort, on cours
Et souvent même la nuit il n'y a pas de trêve.

Les tranchées boueuses sentent l'animal
Celui qu'on vient juste de massacrer,
On combat dans cet environnement bestial
Qui devait être avant un paradis si gai.

Je survie, je pense fort à vous tous
Je fais comme je peux et je me débrouille,
J'espère pouvoir continuer la course
Sans que l'on vous annonce ma depouille.


A suivre...

Sa façon de marcher dans mon rêve son parfum qui s'évanouit Quand elle disparaît de ma vie.... tout était dit

Et je sais qu'en chemin Le danger dans un paradis C'est de rencontrer un ange Et qu'il vous sourie
el poeta



Inscrit le: 26 Mar 2005
Messages: 7318
Localisation: Tarnos
Sexe:
Age: 29 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger
Message  Posté le: Lun 26 Nov 2007, 23:49   Revenir en haut de page Aller en bas 
La rose noir



Larme longeant les courbes de son visage
C'est un ange descendu du paradis,
Tant de chagrin pour un si jeune âge
Mon coeur en était tout meurtri.

Cette goutte brillait de milles feux
M'éclairant comme un phare majestueux,
Au loin les bateaux de sa tristesse
Succombaient aux rochers de noblesse.

Vague image au fond de mon âme
Grande douleur dans son corps
D'un acte pourtant si infâme
Cette femme paraissait d'or.

Sa façon de marcher dans mon rêve son parfum qui s'évanouit Quand elle disparaît de ma vie.... tout était dit

Et je sais qu'en chemin Le danger dans un paradis C'est de rencontrer un ange Et qu'il vous sourie
el poeta



Inscrit le: 26 Mar 2005
Messages: 7318
Localisation: Tarnos
Sexe:
Age: 29 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger
Message  Posté le: Jeu 29 Nov 2007, 00:26   Revenir en haut de page Aller en bas 
Hasard



C'est une saveur douce qui me rappelle mon enfance
Un sourir heureux comme si tu étais en trance,
C'est un plat préparé avec bonheur et amour
Comme ma campagne de rêve et de velour.

Ce sont ces petites histoires à nous
Des grands contes des mondes merveilleux,
Des chansons des instants fous
Et une âme tout droit venue des cieux.

Ce sont des moments discrets et pourtant
C'est toujours un plaisir de le faire,
C'est un peu comme le souffle du vent
Vers les étoiles qui couvrent l'univers.

Je me défile à travers la voie lactée
Je me dessine dans le firmament,
Pourtant une seule étoile se met à briller
C'est la tienne qui guide mon chemin.

Sa façon de marcher dans mon rêve son parfum qui s'évanouit Quand elle disparaît de ma vie.... tout était dit

Et je sais qu'en chemin Le danger dans un paradis C'est de rencontrer un ange Et qu'il vous sourie
cris



Inscrit le: 10 Fév 2005
Messages: 19579
Localisation: 78
Sexe:
Age: 47 ans
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
Message  Posté le: Jeu 29 Nov 2007, 10:40   Revenir en haut de page Aller en bas 
j'adore toujours autant

Tu es de ma famille, bien plus que celle du sang....

Même si on veut faire autrement, on aime comme on a été aimé....
Pika



Inscrit le: 23 Mar 2005
Messages: 13332
Sexe:
Age: 39 ans
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Message  Posté le: Jeu 29 Nov 2007, 12:35   Revenir en haut de page Aller en bas 
ouais tu es doué el poeta !

"je serai toujours là pour toi "
el poeta



Inscrit le: 26 Mar 2005
Messages: 7318
Localisation: Tarnos
Sexe:
Age: 29 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger
Message  Posté le: Lun 31 Déc 2007, 01:16   Revenir en haut de page Aller en bas 
Voilà ce qui arrive quand je vois un beau film et que je me couche trop tard...

Nature



Ma comtée verdoyante scintille au loin
Au detour de ces petits chemins,
Elle brille de ses milles éclats
Elle est un paradis vivant ici bas.

J'y trouve toujours de gens merveilleux
Des fermiers aux laitiers et mes aïeux,
Les animaux même sont doux et calmes
Et le vent souffle sur les grandes dames.

Je suis tombé amoureux d'un visage
Qui me fait penser à mon doux pays,
Cette femme n'est que le présage
De la simplicité qui habite ici.

Ma campagne et mon coeur battent
Au rythme de ces belles saisons,
Jamais je ne regrette voir un arbre
Faire éclore une fleur au printemps.

L'herbe est si verte et si légère
Que je n'ose marcher dessus,
Elle est la tendresse de ma mère
Et le plus bel amour que j'ai vécu.

Sa façon de marcher dans mon rêve son parfum qui s'évanouit Quand elle disparaît de ma vie.... tout était dit

Et je sais qu'en chemin Le danger dans un paradis C'est de rencontrer un ange Et qu'il vous sourie
el poeta



Inscrit le: 26 Mar 2005
Messages: 7318
Localisation: Tarnos
Sexe:
Age: 29 ans
Nombres de coupes: 1 
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger
Message  Posté le: Mar 22 Jan 2008, 11:16   Revenir en haut de page Aller en bas 
Je pense qu'il est tant de le mettre celui là après avoir corrigé les fautes d'orthographes et avoir une semaine de recul
une petite pensée particulière... merci

La sagesse


J'ai croisé dans la rue une personne sage
Éclairée par la lumière de la mort,
Elle avait les yeux fatigués et encore perçants
Mais les gens aveugles ne la voyaient encore.

Elle marchait lentement dans la rue
Prévenant les dangers aux personnes,
Elle amusait les enfants émus
De tout l'amour qu'elle leur donne.

On l'entendait parler de la vie
Et de ses histoires marrantes,
Elle oubilait un passé meurtri
De tant de guerre violentes.

Elle donnait de belles leçons
Celles qu'on apprend dehors,
Elle disait que l'école et la maison
Ne suffisait pas pour être fort.

A la fin elle embrassa ces jeunes âmes
Et se coucha doucement sur le sol,
Son dernier souffle libéra cette femme
Une étoile pris son dernier envol.

Sa façon de marcher dans mon rêve son parfum qui s'évanouit Quand elle disparaît de ma vie.... tout était dit

Et je sais qu'en chemin Le danger dans un paradis C'est de rencontrer un ange Et qu'il vous sourie
 
Montrer les messages depuis   Trier par   
 
Page 6 sur 7 [94 messages]   Aller à la page: Précédente 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 Suivante
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant



Afficher la légende
Sauter vers:  

  Copyright  
   

[ Temps : 0.6868s ][ Requêtes : 20 (0.0197s) ][ Débogage actif ]